Classes de Seconde… Je prépare mon orientation !

L’orientation en Seconde…

‘orientation en classe de Seconde revêt un caractère encore plus déterminant qu’en Troisième. C’est une procédure exigeante qui impose d’abord de respecter une « marche à suivre » ainsi qu’un calendrier précis. Mais au-delà de la procédure « scolaire » ou « administrative » d’orientation (qui est sensiblement la même qu’en Troisième), je voudrais mettre l’accent sur un aspect non moins essentiel. Ce n’est pas tant d’aller en S, en ES, en L ou en STMG qui importe le plus, c’est surtout pour le jeune l’occasion de construire très concrètement un projet personnel et vocationnel qui dépasse évidemment le cadre du lycée. Voilà pourquoi je recommande à chaque élève de constituer un « CV projectif », c’est-à-dire de se projeter dans le moyen ou long terme (5 à 10 ans) en élaborant un ou plusieurs scénarios d’anticipation (études et entrée dans la vie active). C’est absolument indispensable afin de concevoir le projet scolaire et professionnel en termes d’enjeu stratégique.

Par ailleurs, je conseille aux élèves de se renseigner dès à présent (comme si vous étiez déjà en Terminale) sur les formations (écoles, BTS, DUT, classes prépa, universités, etc.) qui pourraient vous intéresser. N’attendez pas : plus vous tarderez, et moins vous serez capable de vous adapter à un cadre plus exigeant que vous ne l’imaginez (dossiers de sélection, mention exigée au bac, concours d’entrée, « profil » demandé, etc.). Si vous connaissez d’avance les critères d’admission, il vous sera plus facile de vous y adapter en vous fixant dès la Seconde et la Première des objectifs de réussite. Dans le cas contraire, que se passera-t-il ? Vous suivrez vos études sans vous poser de questions jusqu’à la Terminale, et vous découvrirez alors que plus de la moitié des formations que vous envisagiez vous seront fermées, faute d’une motivation ou d’un niveau suffisants.

Le but, bien évidemment, n’est pas de vous orienter maintenant, mais d’élaborer d’ores et déjà plusieurs scénarios d’orientation et de les confronter « en direct » à vos résultats, vos goûts et vos aptitudes, votre personnalité, afin de choisir, le moment venu, celui qui vous conviendra d’autant mieux que vous l’aurez préparé dès la Seconde. Voilà pourquoi je vous recommande de vous renseigner. Les grandes écoles, les facs, etc. ont toutes un site Internet : connectez-vous, téléchargez les brochures, demandez des informations, consultez les FAQ, contactez les services d’admission pour vous renseigner précisément sur les niveaux exigés. Bref, « préparez le terrain » en adoptant un comportement « stratégique » d’anticipation. Vous verrez, cela donnera encore plus de sens à vos études, car vous deviendrez « acteur » de votre réussite.

Voici quelques sites (parmi des centaines…) qui peuvent vous intéresser :

 
  • Je veux intégrer une « Classe Prépa » : les guides de Culture Gé » : indispensable !

Les guides de Culture générale…

Objectif : culture gé…

Je préconise fortement (dès la fin de Seconde) l’acquisition d’un guide de culture générale. L’immense majorité d’entre vous va en effet poursuivre une scolarité après le Baccalauréat. Certains envisagent déjà une classe préparatoire aux Grandes Écoles, aux instituts d’étude politique, une formation ambitieuse en fac, en IUT, en BTS, etc. À ce titre, je ne saurais trop leur conseiller de faire l’acquisition d’un guide de Culture générale. C’est fortement recommandé pour les étudiants, et indispensable si vous envisagez une classe Prépa ou une Grande école. Les guides de culture générale sont d’un abord difficile a priori, cependant il est intéressant de s’y familiariser tôt (dès le lycée) car ils présentent l’avantage d’offrir un panorama thématique et chronologique très large. Abordant simultanément plusieurs domaines (par exemple l’histoire, la philosophie, la littérature, les arts, les sciences, etc.), ils vous habitueront à pratiquer progressivement une véritable gymnastique intellectuelle grâce à leur pluridisciplinarité. De fait, les compétences spécialisées, si elles sont essentielles, ne sont souvent pas suffisantes pour aborder certaines épreuves lors des concours, particulièrement difficiles du fait qu’elles exigent du candidat des connaissances générales dans tous les domaines.

Ne tardez pas : plus vous anticipez et plus vous aurez de chances de réussir. Commencez par lire dès maintenant les sujets proposés aux concours : cela vous permettra d’orienter votre travail selon une logique de réussite précise. N’oubliez pas que si vous attendez l’année du concours pour travailler votre culture générale, ce sera malheureusement trop tard : vous aurez pris des habitudes qui ne vous permettront pas de vous adapter à de nouvelles méthodes, au rythme de travail intensif, et vous ne parviendrez pas à franchir l’écueil des sélections. En commençant tôt en revanche, vous n’aurez aucun mal à maîtriser l’interdisciplinarité qui est à la base de tous les grands concours de recrutement et des examens de haut niveau.

Pour les élèves intéressés, des séances d’initiation à l’utilisation de ces guides pourront être menées. Voici une courte sélection d’ouvrages :

Hélène Brégant, Précis de culture générale, coll. “Optimum”, Ellipses 2003 (prix public : 11,50 €). Excellent guide, dans l’optique des classes prépa.

 

 

Catherine Roux-Lanier, Frank Lanot, Daniel Pimbé, La Culture générale de A à Z, Hatier 2004 (prix public : 12,10 €). Ouvrage très bien fait : un “classique”.

 

 

Jean-François Braunstein, Bernard Phan, Manuel de culture générale, Armand Colin 2009 (prix public : 26,00 €). Ouvrage remarquable et récemment actualisé. Malheureusement assez cher.

 

  

Un exemple de dictionnaire de culture générale…

Découvrez ci-dessous plusieurs chapitres d’un excellent guide de culture générale, rédigé sous la direction de Pierre Gévart (éditions L’Étudiant, Paris 2007). Certes, l’ouvrage n’est consultable qu’en partie, mais c’est amplement suffisant pour découvrir un certains nombre de notions qu’il vous faudra maîtriser de toute façon après le Bac. Si l’objectif premier de ce guide —comme beaucoup d’autres manuels de ce type— est de préparer prioritairement aux grands concours de la fonction publique, vous gagnerez à le lire afin de parfaire vos connaissances, d’approfondir certaines grandes notions et de mieux comprendre les enjeux culturels, sociétaux ou géopolitiques du monde contemporain.

Je ne saurais trop vous conseiller de parcourir (même brièvement) l’introduction de l’ouvrage et plus particulièrement les sections consacrées à la “dissertation de culture générale” (page huit) ainsi qu’aux fameuses “soutenances” orales devant les jurys… Ne manquez pas non plus la partie consacrée à la “lecture en diagonale” (page 15 et suivantes), très utile. En outre, dans les sections consultables du guide, vous pourrez découvrir nombre de notions : savez-vous par exemple ce qu’est “l’altérité” (page 22), ce qu’on entend par “l’aménagement du territoire” (page 26) ? Pourriez-vous expliquer les liens étroits entre l’architecture et la politique (page 31 et s.) ? Quelle définition de l’Art et des arts proposeriez-vous ? (page 33 et s.). Qu’est-ce que la bioéthique et quels débats entraîne-t-elle sur le plan moral et humain (page 52 et s.) ? Qu’entend-on par le terme de “bureaucratie” ? (page 60 et s.). Quelle différence y a-t-il entre le capitalisme et le libéralisme (page 62 et s.), etc.

 

Comment lire « efficacement » un guide de Culture gé ?

Inutile de lire “en une fois” et “linéairement” toutes les pages : ce n’est d’ailleurs pas le principe d’un guide de culture gé. Plus utilement, prenez une notion au hasard et lisez l’article. Le mieux est de reporter sur un petit répertoire les points importants (définition, dates à retenir, auteur clé, citation, etc.) afin de vous constituer progressivement votre propre guide de culture générale. En même temps, cela vous entraînera à la synthèse (Bien entendu, ne notez sur votre répertoire que l’essentiel !). Dès que vous avez 10 minutes (une ou deux fois par semaine), faites ce petit exercice : vous verrez dans un an à peine combien vous aurez progressé !
Les plus curieux d’entre vous utiliseront Google-livres afin de rechercher d’autres ouvrages. Je vous suggère de cliquer sur ce lien pour aller plus loin…

Les étudiant(e)s intéressé(e)s consulteront également avec profit :

« L’Indispensable en culture générale, Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po« 

indispensable-en-culture-generale.1266482068.jpgreussir-lepreuve-de-culture-generale-a-sciences-po.1266482443.jpg

Cliquez sur chaque vignette pour feuilleter l’ouvrage dans Google-livres.

Au fil des pages… L’Indispensable en culture générale… Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po…

fil-des-pages-1.1255125666.jpg

                        

L’Indispensable en culture générale

___

Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po

Tous les stratèges vous le diront : la réussite passe par l’anticipation. Vous êtes nombreuses et nombreux à envisager de rentrer dans une Grande École, un IUT renommé, un Institut d’études politiques. Mais accéder à une filière sélective se prépare longuement avant. Certains se diront peut-être : « Je suis en Seconde ou en Première, j’ai bien le temps » ou alors : « Je n’ai pas encore fait de Philo, or beaucoup de sujets abordent des questions que je ne pourrai pas comprendre ». La grande erreur de ces étudiants est d’abord de se sous-estimer : « Je ne suis pas capable de » alors que vous êtes tout à fait capable (mais en cédant au découragement, on cède souvent à la paresse… Pas vrai ?). L’autre erreur, c’est de sous-estimer le niveau de culture générale qui sera exigé de vous : or, c’est sur la culture générale que se font les sélections. Si vous attendez l’année du concours, il sera malheureusement trop tard, car vous n’aurez ni le temps, ni l’ambition, ni une acquisition suffisante des méthodes de pensée et de travail requises. C’est dès maintenant que vous devez vous y préparer : et c’est d’autant plus facile qu’il n’y a pas pour le moment de risque pour vous ni d’enjeu immédiat. Il n’en ira pas de même l’année du concours !

Je vous recommande donc de parcourir ces deux ouvrages, dont les parties librement consultables sont suffisamment nombreuses pour en permettre une exploitation pertinente.

  • Le premier livre, L’Indispensable en culture générale, est relativement accessible : rédigé en 2008 par Jean-Marie Nicolle, il propose sous forme de fiches synthétiques, d’aborder les grandes problématiques culturelles, scientifiques, philosophiques qui ont marqué l’histoire des civilisations. L’intérêt du livre réside dans sa grande clarté et dans le nombre de notions abordées.

  • Quant à l’ouvrage de Joseph Larbre paru en 2005 (Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po), s’il s’adresse d’abord aux futurs candidats à Sciences Po, il touche évidemment un lectorat plus large. Vous pourrez y découvrir de passionnantes questions de Philosophie qui vous donneront envie d’être déjà en Terminale ! Si vous suivez une filière ES, vous retrouverez des problématiques déjà abordées en Première qui vous permettront de réinvestir utilement vos connaissances.

Le but bien entendu n’est pas de « tout lire » (qui consiste souvent à ne rien lire du tout) mais de lire un peu « au fil des pages », selon votre envie. Quand vous avez le temps, parcourez un article, un texte de référence, un sujet de dissertation, afin de vous « familiariser » avec l’esprit du concours. Si une notion vous intéresse mais qu’elle vous semble peu claire dans un ouvrage, essayez de voir comment elle est traitée dans l’autre manuel, ou tentez d’en savoir davantage sur Wikipedia par exemple. Si vous le pouvez, notez (dans un petit répertoire) ce qui vous paraît important en précisant le titre de l’ouvrage et la page, afin de pouvoir vous y référer ultérieurement. Une règle importante : ne forcez jamais ! Si quelque chose vous rebute ou vous semble trop difficile, passez à un autre sujet. Plus qu’apprendre pour apprendre, c’est en fait la démarche qui importe !

indispensable-en-culture-generale.1266482068.jpg  reussir-lepreuve-de-culture-generale-a-sciences-po.1266482443.jpg

Si votre navigateur n’affiche pas automatiquement les livres, cliquez sur les couvertures pour feuilleter les pages dans Google-livres

           

 Ces ouvrages sont également susceptibles de vous intéresser :

Réussir la dissertation de philosophie: Auteurs et méthode    130 thèmes de culture générale

Voyez aussi cet article qui aborde un autre ouvrage de culture générale.

Au fil des pages… L'Indispensable en culture générale… Réussir l'épreuve de culture générale à Sciences Po…

fil-des-pages-1.1255125666.jpg

                        

L’Indispensable en culture générale

___

Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po

Tous les stratèges vous le diront : la réussite passe par l’anticipation. Vous êtes nombreuses et nombreux à envisager de rentrer dans une Grande École, un IUT renommé, un Institut d’études politiques. Mais accéder à une filière sélective se prépare longuement avant. Certains se diront peut-être : « Je suis en Seconde ou en Première, j’ai bien le temps » ou alors : « Je n’ai pas encore fait de Philo, or beaucoup de sujets abordent des questions que je ne pourrai pas comprendre ». La grande erreur de ces étudiants est d’abord de se sous-estimer : « Je ne suis pas capable de » alors que vous êtes tout à fait capable (mais en cédant au découragement, on cède souvent à la paresse… Pas vrai ?). L’autre erreur, c’est de sous-estimer le niveau de culture générale qui sera exigé de vous : or, c’est sur la culture générale que se font les sélections. Si vous attendez l’année du concours, il sera malheureusement trop tard, car vous n’aurez ni le temps, ni l’ambition, ni une acquisition suffisante des méthodes de pensée et de travail requises. C’est dès maintenant que vous devez vous y préparer : et c’est d’autant plus facile qu’il n’y a pas pour le moment de risque pour vous ni d’enjeu immédiat. Il n’en ira pas de même l’année du concours !

Je vous recommande donc de parcourir ces deux ouvrages, dont les parties librement consultables sont suffisamment nombreuses pour en permettre une exploitation pertinente.

  • Le premier livre, L’Indispensable en culture générale, est relativement accessible : rédigé en 2008 par Jean-Marie Nicolle, il propose sous forme de fiches synthétiques, d’aborder les grandes problématiques culturelles, scientifiques, philosophiques qui ont marqué l’histoire des civilisations. L’intérêt du livre réside dans sa grande clarté et dans le nombre de notions abordées.

  • Quant à l’ouvrage de Joseph Larbre paru en 2005 (Réussir l’épreuve de culture générale à Sciences Po), s’il s’adresse d’abord aux futurs candidats à Sciences Po, il touche évidemment un lectorat plus large. Vous pourrez y découvrir de passionnantes questions de Philosophie qui vous donneront envie d’être déjà en Terminale ! Si vous suivez une filière ES, vous retrouverez des problématiques déjà abordées en Première qui vous permettront de réinvestir utilement vos connaissances.

Le but bien entendu n’est pas de « tout lire » (qui consiste souvent à ne rien lire du tout) mais de lire un peu « au fil des pages », selon votre envie. Quand vous avez le temps, parcourez un article, un texte de référence, un sujet de dissertation, afin de vous « familiariser » avec l’esprit du concours. Si une notion vous intéresse mais qu’elle vous semble peu claire dans un ouvrage, essayez de voir comment elle est traitée dans l’autre manuel, ou tentez d’en savoir davantage sur Wikipedia par exemple. Si vous le pouvez, notez (dans un petit répertoire) ce qui vous paraît important en précisant le titre de l’ouvrage et la page, afin de pouvoir vous y référer ultérieurement. Une règle importante : ne forcez jamais ! Si quelque chose vous rebute ou vous semble trop difficile, passez à un autre sujet. Plus qu’apprendre pour apprendre, c’est en fait la démarche qui importe !

indispensable-en-culture-generale.1266482068.jpg  reussir-lepreuve-de-culture-generale-a-sciences-po.1266482443.jpg

Si votre navigateur n’affiche pas automatiquement les livres, cliquez sur les couvertures pour feuilleter les pages dans Google-livres

           

 Ces ouvrages sont également susceptibles de vous intéresser :

Réussir la dissertation de philosophie: Auteurs et méthode    130 thèmes de culture générale


Voyez aussi cet article qui aborde un autre ouvrage de culture générale.

Au fil des pages… Le Guide des Études…

fil-des-pages-1.1255125666.jpg

                     

Le Guide des Études

Tous les BTS – DUT
Les Licences Pro et les  Écoles de Commerce Bac +3

guide-des-etudes_hobsons.1266524647.jpg

Cliquez sur la couverture pour feuilleter les pages dans Google-livres

Publié en 2006 par Hobsons France (*), ce guide, quoiqu’un un peu ancien, est toutefois très intéressant à feuilleter. L’ouvrage constitue d’abord une intéressante introduction aux nouveaux paradigmes qui ont transformé le marché du travail, particulièrement depuis les années 2000 : la requalification des métiers entraînée par les nouveaux modèles productifs, par la mondialisation, par la remise en question de la division du travail ont certes créé des potentialités énormes sur le plan économique, mais elles ont parallèlement rendu le secteur de l’emploi beaucoup plus flexible et incertain. Le temps où l’on choisissait ses études uniquement guidé par l’impulsion individuelle semble donc révolu : c’est la régulation de l’emploi par le marché qui semble en effet la seule norme.

Ceci n’est pas sans conséquence sur le choix des formations : de fait, les recruteurs recherchent des candidat(e)s disposant à la fois d’un solide bagage de culture générale et d’une formation professionnalisante les rendant opérationnel(le)s très rapidement dans un contexte très instable. S’il s’adresse donc plutôt à des étudiants qui envisagent une poursuite d’études courtes (Bac +2/3), l’ouvrage peut être consulté par toutes celles et ceux qui veulent découvrir non seulement un grand éventail de formations, mais surtout mieux comprendre la façon dont s’organisent les sélections d’étudiant(e)s après le Bac et le recrutement des jeunes diplômés ainsi que les besoins en emploi. Les parties librement consultables de l’ouvrage, très nombreuses, sont remplies de conseils pratiques.

Quelques passages sélectionnés…

À quoi sert un Bac +2/3

6

Décrocher son admission en BTS ou en DUT

13

Poursuivre en licence professionnelle

21

Cliquez aussi sur :

Couverture Couverture Couverture

______________

(*) Hobsons France, filiale du groupe Hobsons est le n°1 mondial des services de recrutement d’étudiants et de jeunes diplômés. Hobsons France est également l’éditeur de plusieurs guides d’opportunités d’études et de carrière. Découvrez également le site « EspaceGrandesEcoles.com« , très bien fait.
Voir aussi : « Au fil des pages… Dictionnaire de culture générale« 

Au fil des pages… Dictionnaire de culture générale…

fil-des-pages.1253926285.jpg

Dictionnaire de culture générale…

Quel que soit votre niveau, il est impératif de vous préparer tôt aux épreuves de « Culture générale » auxquelles vous allez être confronté(e)s dans quelques années voire quelques mois à peine. Il y a peu, j’avais mentionné certains sites utiles ainsi qu’une courte bibliographie (cliquez ici pour accéder à l’article). Mais aujourd’hui, je vous invite à feuilleter (gratuitement et légalement grâce à Google-livres) les premiers chapitres d’un excellent guide de culture générale, rédigé sous la direction de Pierre Gévart (éditions L’Étudiant, Paris 2007). Certes, l’ouvrage n’est consultable qu’en partie, mais c’est amplement suffisant pour découvrir un certains nombre de notions qu’il vous faudra maîtriser de toute façon après le Bac. Si l’objectif premier de ce guide —comme beaucoup d’autres manuels de ce type— est de préparer prioritairement aux grands concours de la fonction publique, vous gagnerez à le lire afin de parfaire vos connaissances, d’approfondir certaines grandes notions et de mieux comprendre les enjeux culturels, sociétaux ou géopolitiques du monde contemporain.

Je ne saurais trop vous conseiller de parcourir (même brièvement) l’introduction de l’ouvrage et plus particulièrement les sections consacrées à la « dissertation de culture générale » (page huit) ainsi qu’aux fameuses « soutenances » orales devant les jurys… Ne manquez pas non plus la partie consacrée à la « lecture en diagonale » (page 15 et suivantes), très utile. En outre, dans les sections consultables du guide, vous pourrez découvrir nombre de notions : savez-vous par exemple ce qu’est « l’altérité » (page 22), ce qu’on entend par « l’aménagement du territoire » (page 26) ? Pourriez-vous expliquer les liens étroits entre l’architecture et la politique (page 31 et s.) ? Quelle définition de l’Art et des arts proposeriez-vous ? (page 33 et s.). Qu’est-ce que la bioéthique et quels débats entraîne-t-elle sur le plan moral et humain (page 52 et s.) ? Qu’entend-on par le terme de « bureaucratie » ? (page 60 et s.). Quelle différence y a-t-il entre le capitalisme et le libéralisme (page 62 et s.), etc.

Cliquez ici pour feuilleter les pages directement dans Google-livres

Mon conseil

Inutile de lire « en une fois » et « linéairement » toutes les pages : ce n’est d’ailleurs pas le principe d’un guide de culture gé. Plus utilement, prenez une notion au hasard et lisez l’article. Le mieux est de reporter sur un petit répertoire les points importants (définition, dates à retenir, auteur clé, citation, etc.) afin de vous constituer progressivement votre propre guide de culture générale. En même temps, cela vous entraînera à la synthèse (Bien entendu, ne notez sur votre répertoire que l’essentiel !). Dès que vous avez 10 minutes (une ou deux fois par semaine), faites ce petit exercice : vous verrez dans un an à peine combien vous aurez progressé !
Les plus curieux d’entre vous utiliseront Google-livres afin de rechercher d’autres ouvrages. Je vous suggère de cliquer sur ce lien pour aller plus loin…

Orientation Première ES1… Culture générale toutes classes

Objectif : culture gé…

L’immense majorité d’entre vous va poursuivre une scolarité après le Baccalauréat. Certains envisagent déjà une classe préparatoire aux Grandes Écoles, aux instituts d’étude politique, une formation ambitieuse en fac, en IUT, etc. À ce titre, je ne saurais trop leur conseiller de faire l’acquisition d’un guide de Culture générale. C’est fortement recommandé pour les étudiants, et indispensable si vous envisagez une classe Prépa ou une Grande école. Les guides de culture générale sont d’un abord difficile a priori, cependant il est intéressant de s’y familiariser tôt (dès le lycée) car ils présentent l’avantage d’offrir un panorama thématique et chronologique très large. Abordant simultanément plusieurs domaines (par exemple l’histoire, la philosophie, la littérature, les arts, les sciences, etc.), ils vous habitueront à pratiquer progressivement une véritable gymnastique intellectuelle grâce à leur pluridisciplinarité. De fait, les compétences spécialisées, si elles sont essentielles, ne sont souvent pas suffisantes pour aborder certaines épreuves lors des concours, particulièrement difficiles du fait qu’elles exigent du candidat des connaissances générales dans tous les domaines.

Ne tardez pas : plus vous anticipez et plus vous aurez de chances de réussir. Commencez par lire dès maintenant les sujets proposés aux concours : cela vous permettra d’orienter votre travail selon une logique de réussite précise. N’oubliez pas que si vous attendez l’année du concours pour travailler votre culture générale, ce sera malheureusement trop tard : vous aurez pris des habitudes qui ne vous permettront pas de vous adapter à de nouvelles méthodes, au rythme de travail intensif, et vous ne parviendrez pas à franchir l’écueil des sélections. En commençant tôt en revanche, vous n’aurez aucun mal à maîtriser l’interdisciplinarité qui est à la base de tous les grands concours de recrutement et des examens de haut niveau.

Enfin, sachez que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris a mis en ligne une Banque Commune d’Épreuves (BCE) de 32 écoles de management : vous y trouverez en accès libre des annales d’épreuves, des rapports de jury, des statistiques de réussite, des avis d’étudiants, etc.

Concernant les guides de culture générale, il existe de nombreux ouvrages. Voici une courte sélection…

  • Jean-François Braunstein, Bernard Phan, Manuel de culture générale, Armand Colin 2009 (prix public : 26,00€). Ouvrage remarquable et très récemment actualisé. Malheureusement un peu cher.

  • Catherine Roux-Lanier, Frank Lanot, Daniel Pimbé, La Culture générale de A à Z, Hatier 2004 (prix public : 12,10 €). Ouvrage très bien fait : un « classique ».

  • Hélène Brégant, Précis de culture générale, coll. « Optimum », Ellipses 2003 (prix public : 11,50€). Excellent guide, dans l’optique des classes prépa.

  • Jean-François Pépin, Florence Braunstein-Silvestre, Guide de culture générale, Ellipses 1999 (prix public : 21,50 €) : un ouvrage de haut niveau mais un peu daté.

Bientôt le Salon de l'Étudiant – Paris 2009

Orientation Seconde 12

orientattion1.1234762342.jpgL’orientation pour certains, c’est aller en S, en ES, en STG ou en L… Pour le reste… c’est cocher une case sur la fiche navette… en oubliant souvent qu’on s’engage dans un processus à long terme qui va bien au-delà de la Première ou de la Terminale. S’orienter, au sens où vous l’avez compris en préparant votre CV projectif, c’est au contraire élaborer une démarche personnelle d’anticipation stratégique : dès la Seconde (et a fortiori en Première), vous devez en effet apprendre à maîtriser votre futur sur le long terme. Aussi, je ne saurai trop vous conseiller (surtout si vous avez raté le salon d’Orléans) de vous rendre en mars 2009 au Salon de l’Étudiant qui aura lieu du 6 au 8 mars à Paris-Expo (Porte de Versailles, Pavillon 2 niveau 1). De fait, voir un salon régional, c’est bien mais voir d’autres salons, et particulièrement un salon très ouvert à l’international, c’est l’occasion d’élargir ses horizons, de se confronter à d’autres lieux, à d’autres visages, d’envisager différemment son projet personnel et vocationnel (présence d’un pôle international, débats avec des professionnels, etc.). Vous pourrez obtenir de nombreux renseignements sur les filières courtes (BTS, DUT), les filières universitaires, les cursus médicaux, et bien sûr les grandes écoles dont Science-Po… De plus, avec le site letudiant.fr, bénéficiez d’une invitation gratuite. En moins d’une heure de train (55 minutes jusqu’à Paris-Bercy) ou un peu plus en voiture, c’est aussi l’occasion rêvée d’une balade sympa.

Bientôt le Salon de l’Étudiant – Paris 2009

Orientation Seconde 12

orientattion1.1234762342.jpgL’orientation pour certains, c’est aller en S, en ES, en STG ou en L… Pour le reste… c’est cocher une case sur la fiche navette… en oubliant souvent qu’on s’engage dans un processus à long terme qui va bien au-delà de la Première ou de la Terminale. S’orienter, au sens où vous l’avez compris en préparant votre CV projectif, c’est au contraire élaborer une démarche personnelle d’anticipation stratégique : dès la Seconde (et a fortiori en Première), vous devez en effet apprendre à maîtriser votre futur sur le long terme. Aussi, je ne saurai trop vous conseiller (surtout si vous avez raté le salon d’Orléans) de vous rendre en mars 2009 au Salon de l’Étudiant qui aura lieu du 6 au 8 mars à Paris-Expo (Porte de Versailles, Pavillon 2 niveau 1). De fait, voir un salon régional, c’est bien mais voir d’autres salons, et particulièrement un salon très ouvert à l’international, c’est l’occasion d’élargir ses horizons, de se confronter à d’autres lieux, à d’autres visages, d’envisager différemment son projet personnel et vocationnel (présence d’un pôle international, débats avec des professionnels, etc.). Vous pourrez obtenir de nombreux renseignements sur les filières courtes (BTS, DUT), les filières universitaires, les cursus médicaux, et bien sûr les grandes écoles dont Science-Po… De plus, avec le site letudiant.fr, bénéficiez d’une invitation gratuite. En moins d’une heure de train (55 minutes jusqu’à Paris-Bercy) ou un peu plus en voiture, c’est aussi l’occasion rêvée d’une balade sympa.

J'ai sélectionné au CDI… "Un livre, Un thème"…

_________________

Seconde 12 : aide à l’orientation

C’est en ce moment et c’est à consulter sur le présentoir

« nouveautés »

La revue Alternatives Économiques propose un « Hors-Série Pratique » sur l’insertion des jeunes (n°37, janvier 2009) disponible au CDI sous la cote « 37.048.4 INS ».

Réalisé en partenariat avec le CEREQ (Centre d’études et de recherches sur les qualifications) et l’ONISEP, ce guide aborde les formations (professionnelle, génalternativeseco.1233595291.jpgérale et technologique) ainsi que les débouchés filière par filière (CAP, Bac Pro, Bac général et technologique, BTS et DUT, licences pro, Bac +4, Masters, écoles de commerce, etc.). Quelques familles de métiers sont ensuite analysées (brièvement, c’est juste une approche) selon les profils les plus recherchés. Suivent enfin quelques exposés et entretiens sur les formations, les diplômes qualifiants, le marché du travail et ses évolutions…

Je conseille aux élèves de Seconde 12 de parcourir ce numéro spécial, rempli de conseils pratiques : les auteurs rappellent en particulier que si une poursuite d’étude semble évidemment nécessaire (le chômage concerne prioritairement les jeunes les moins diplômés), il devient cependant impératif de bien cibler en matière d’orientation, surtout face à la dégradation du marché du travail.

Pour voir en ligne le sommaire de ce numéro spécial, cliquez ici.

J’ai sélectionné au CDI… « Un livre, Un thème »…

_________________

Seconde 12 : aide à l’orientation

C’est en ce moment et c’est à consulter sur le présentoir

« nouveautés »

La revue Alternatives Économiques propose un « Hors-Série Pratique » sur l’insertion des jeunes (n°37, janvier 2009) disponible au CDI sous la cote « 37.048.4 INS ».

Réalisé en partenariat avec le CEREQ (Centre d’études et de recherches sur les qualifications) et l’ONISEP, ce guide aborde les formations (professionnelle, génalternativeseco.1233595291.jpgérale et technologique) ainsi que les débouchés filière par filière (CAP, Bac Pro, Bac général et technologique, BTS et DUT, licences pro, Bac +4, Masters, écoles de commerce, etc.). Quelques familles de métiers sont ensuite analysées (brièvement, c’est juste une approche) selon les profils les plus recherchés. Suivent enfin quelques exposés et entretiens sur les formations, les diplômes qualifiants, le marché du travail et ses évolutions…

Je conseille aux élèves de Seconde 12 de parcourir ce numéro spécial, rempli de conseils pratiques : les auteurs rappellent en particulier que si une poursuite d’étude semble évidemment nécessaire (le chômage concerne prioritairement les jeunes les moins diplômés), il devient cependant impératif de bien cibler en matière d’orientation, surtout face à la dégradation du marché du travail.

Pour voir en ligne le sommaire de ce numéro spécial, cliquez ici.

Recrutement… Grandes Écoles… Classes Prépa… BTS… C'est la culture générale qui fait la différence !

Cela paraît évident… Comment départager des candidats qui ont la même formation, le même diplôme, les mêmes mentions, si ce n’est par la culture générale? Or en voyant travailler les élèves ou les étudiants, il apparaît qu’une majorité d’entre eux ne comprend pas bien le parti qu’ils pourraient tirer d’une meilleure exploitation de leur culture générale. Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter cette difficulté…

Lancement d’une nouvelle rubrique : « Objectif Culture générale »

Vous savez ce qu’on appelle en Français l’intertextualité : c’est la mise en relation des textes entre eux. Or, c’est la même démarche qui doit présider dans votre méthode d’apprentissage. Privilégiez l’interculturalité, c’est-à-dire la confrontation des savoirs et des pratiques culturelles. einstein.1229260469.jpgC’est la raison pour laquelle je lance à partir d’aujourd’hui une nouvelle rubrique : « Objectif Culture générale » : chaque semaine, j’aborderai un sujet mettant en valeur la transdisciplinarité dans la littérature et permettant d’aborder une problématique selon plusieurs points de vue. Prenez par exemple le nouvel article de la rubrique Objectif Culture générale (« Le chien de Pavlov« ) : le problème est envisagé selon différents angles : psychologique, sociologique, comportementaliste, littéraire, politique, éthique… C’est cette mise en relation de points de vue différents qui permet de mieux comprendre la complexité d’un problème.

Les guides de culture générale…

Je ne saurais trop vous conseiller par ailleurs d’acquérir dès la classe de Première un guide de culture générale. C’est fortement recommandé pour les étudiants, et indispensable si vous envisagez une classe Prépa ou une Grande école. N’attendez pas : comme vous le savez maintenant si vous lisez régulièrement les articles de ce manuel électronique, plus vous anticipez et plus vous avez de chances de réussir. Cela commence par lire dès maintenant les sujets proposés aux concours : cela vous permettra d’orienter votre travail selon une logique de réussite précise. N’oubliez pas que si vous attendez de passer le concours pour travailler votre culture générale, ce sera malheureusement trop tard : vous aurez pris des habitudes qui ne vous permettront pas de vous adapter à de nouvelles méthodes, et vous ne parviendrez pas à franchir l’écueil des sélections. En commençant tôt en revanche, vous n’aurez aucun mal à maîtriser l’interdisciplinarité qui est à la base de tous les gands concours de recrutement et des examens de haut niveau.

Recrutement… Grandes Écoles… Classes Prépa… BTS… C’est la culture générale qui fait la différence !

Cela paraît évident… Comment départager des candidats qui ont la même formation, le même diplôme, les mêmes mentions, si ce n’est par la culture générale? Or en voyant travailler les élèves ou les étudiants, il apparaît qu’une majorité d’entre eux ne comprend pas bien le parti qu’ils pourraient tirer d’une meilleure exploitation de leur culture générale. Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter cette difficulté…

Lancement d’une nouvelle rubrique : « Objectif Culture générale »

Vous savez ce qu’on appelle en Français l’intertextualité : c’est la mise en relation des textes entre eux. Or, c’est la même démarche qui doit présider dans votre méthode d’apprentissage. Privilégiez l’interculturalité, c’est-à-dire la confrontation des savoirs et des pratiques culturelles. einstein.1229260469.jpgC’est la raison pour laquelle je lance à partir d’aujourd’hui une nouvelle rubrique : « Objectif Culture générale » : chaque semaine, j’aborderai un sujet mettant en valeur la transdisciplinarité dans la littérature et permettant d’aborder une problématique selon plusieurs points de vue. Prenez par exemple le nouvel article de la rubrique Objectif Culture générale (« Le chien de Pavlov« ) : le problème est envisagé selon différents angles : psychologique, sociologique, comportementaliste, littéraire, politique, éthique… C’est cette mise en relation de points de vue différents qui permet de mieux comprendre la complexité d’un problème.

Les guides de culture générale…

Je ne saurais trop vous conseiller par ailleurs d’acquérir dès la classe de Première un guide de culture générale. C’est fortement recommandé pour les étudiants, et indispensable si vous envisagez une classe Prépa ou une Grande école. N’attendez pas : comme vous le savez maintenant si vous lisez régulièrement les articles de ce manuel électronique, plus vous anticipez et plus vous avez de chances de réussir. Cela commence par lire dès maintenant les sujets proposés aux concours : cela vous permettra d’orienter votre travail selon une logique de réussite précise. N’oubliez pas que si vous attendez de passer le concours pour travailler votre culture générale, ce sera malheureusement trop tard : vous aurez pris des habitudes qui ne vous permettront pas de vous adapter à de nouvelles méthodes, et vous ne parviendrez pas à franchir l’écueil des sélections. En commençant tôt en revanche, vous n’aurez aucun mal à maîtriser l’interdisciplinarité qui est à la base de tous les gands concours de recrutement et des examens de haut niveau.

Orientation… Pourquoi élaborer des stratégies d'anticipation…

Cet article est d’abord destiné à la classe de Seconde 12 dont je suis le professeur principal… Mais mes étudiants d’autres sections pourront le lire avec profit…

En matière d’orientation, le maître-mot est « anticipation ». Les spécialistes vous le diront : ceux qui réussissent sont ceux qui anticipent. Même si vous n’êtes qu’en Seconde (et a fortiori en Première), il est évident que plus vous vous projeterez tôt dans l’avenir, et plus vous maîtriserez votre orientation.
Première étape… La simulation…
Je vous recommande de vous faire un CV « pour de faux » en imaginant ce que vous serez dans 5 ou 10 ans… Etudes, projets personnels, professionnels… Serez-vous en France? Dans la région? À l’étranger? Quel sera votre niveau d’étude? Votre profession? Votre place dans la hiérarchie? Que privilégierez-vous au niveau des valeurs? La réussite sociale? Le cadre de vie? Le mariage? La carrière? Autant de questions que vous devez vous poser dès maintenant. Vous verrez : c’est un exercice passionnant parce qu’il amène à se « vieillir » artificiellement et surtout à faire des simulations qui ne vous engagent en rien! Mais qui vous conduisent à enviager les obstacles futurs. Le problème en effet n’est pas l’obstacle, le problème c’est de n’avoir pas prévu l’obstacle, de n’avoir pas anticipé : le Titanic n’aurait pas coulé si on avait prévu l’iceberg! Un peu comme avec une lecture analytique, commencez d’abord par formuler des hypothèses (de formation, de carrière, de choix de vie, etc.) et ensuite essayez en vous projetant dans le futur de vérifier si ces hypothèses cadrent avec votre personnalité, vos aptitudes, vos goûts, vos projets, et si elles cadrent avec l’évolution du contexte économique et social : c’est ce qu’on va voir dans la deuxième étape…cible.1228922755.jpg

Deuxième étape… Les stratégies d’anticipation…

Beaucoup d’élèves de Seconde, sans beaucoup réfléchir à leur avenir, se disent : je vais faire une ES, une STG, une L, une S, etc. Mais ce choix vocationnel répond-il vraiment à une « stratégie »? Bien souvent non ! Or c’est maintenant que vous devez évaluer si le type de cursus que vous envisagez après le bac sera valable d’ici 5 ou 10 ans : une fois que vous avez formulé vos hypothèses, elles doivent en effet cadrer avec ce que sera le monde dans quelques années… Or il est évident que nous sommes rentrés depuis une décennie au moins, dans un nouvel ordre mondial : les bouleversements économiques et politiques que nous traversons vont entraîner des rééquilibrages majeurs dans tous les secteurs de la société. De là le risque d’envisager « à la légère » des études sans avoir mûrement réfléchi aux conséquences de vos choix. Renseignez-vous d’ores et déjà sur les diplômes qualifiants, les filières les plus intéressantes, les métiers qui vont « rapporter », etc. Je vous recommande fortement la lecture de l’Express du 9 au 15 octobre 2008. Cet excellent magazine d’information recense « les diplômes qui marchent ». Le dossier est très exhaustif et offre des pistes de recherche intéressantes que vous pouvez consulter sur le net :

  • « Les diplômes qui marchent »… Vous pouvez accéder à l’étude en ligne en cliquant ici.
  • Par ailleurs, lisez cette page consacrée aux diplômes « anti-chômage » : elle fait le point sur les filières les plus qualifiantes selon le cursus et le niveau d’étude. Vous pouvez consulter la page en cliquant ici.

Orientation… Pourquoi élaborer des stratégies d’anticipation…

Cet article est d’abord destiné à la classe de Seconde 12 dont je suis le professeur principal… Mais mes étudiants d’autres sections pourront le lire avec profit…

En matière d’orientation, le maître-mot est « anticipation ». Les spécialistes vous le diront : ceux qui réussissent sont ceux qui anticipent. Même si vous n’êtes qu’en Seconde (et a fortiori en Première), il est évident que plus vous vous projeterez tôt dans l’avenir, et plus vous maîtriserez votre orientation.

Première étape… La simulation…

Je vous recommande de vous faire un CV « pour de faux » en imaginant ce que vous serez dans 5 ou 10 ans… Etudes, projets personnels, professionnels… Serez-vous en France? Dans la région? À l’étranger? Quel sera votre niveau d’étude? Votre profession? Votre place dans la hiérarchie? Que privilégierez-vous au niveau des valeurs? La réussite sociale? Le cadre de vie? Le mariage? La carrière? Autant de questions que vous devez vous poser dès maintenant. Vous verrez : c’est un exercice passionnant parce qu’il amène à se « vieillir » artificiellement et surtout à faire des simulations qui ne vous engagent en rien! Mais qui vous conduisent à enviager les obstacles futurs. Le problème en effet n’est pas l’obstacle, le problème c’est de n’avoir pas prévu l’obstacle, de n’avoir pas anticipé : le Titanic n’aurait pas coulé si on avait prévu l’iceberg! Un peu comme avec une lecture analytique, commencez d’abord par formuler des hypothèses (de formation, de carrière, de choix de vie, etc.) et ensuite essayez en vous projetant dans le futur de vérifier si ces hypothèses cadrent avec votre personnalité, vos aptitudes, vos goûts, vos projets, et si elles cadrent avec l’évolution du contexte économique et social : c’est ce qu’on va voir dans la deuxième étape…cible.1228922755.jpg

Deuxième étape… Les stratégies d’anticipation…

Beaucoup d’élèves de Seconde, sans beaucoup réfléchir à leur avenir, se disent : je vais faire une ES, une STG, une L, une S, etc. Mais ce choix vocationnel répond-il vraiment à une « stratégie »? Bien souvent non ! Or c’est maintenant que vous devez évaluer si le type de cursus que vous envisagez après le bac sera valable d’ici 5 ou 10 ans : une fois que vous avez formulé vos hypothèses, elles doivent en effet cadrer avec ce que sera le monde dans quelques années… Or il est évident que nous sommes rentrés depuis une décennie au moins, dans un nouvel ordre mondial : les bouleversements économiques et politiques que nous traversons vont entraîner des rééquilibrages majeurs dans tous les secteurs de la société. De là le risque d’envisager « à la légère » des études sans avoir mûrement réfléchi aux conséquences de vos choix. Renseignez-vous d’ores et déjà sur les diplômes qualifiants, les filières les plus intéressantes, les métiers qui vont « rapporter », etc. Je vous recommande fortement la lecture de l’Express du 9 au 15 octobre 2008. Cet excellent magazine d’information recense « les diplômes qui marchent ». Le dossier est très exhaustif et offre des pistes de recherche intéressantes que vous pouvez consulter sur le net :

  • « Les diplômes qui marchent »… Vous pouvez accéder à l’étude en ligne en cliquant ici.
  • Par ailleurs, lisez cette page consacrée aux diplômes « anti-chômage » : elle fait le point sur les filières les plus qualifiantes selon le cursus et le niveau d’étude. Vous pouvez consulter la page en cliquant ici.