Entraînement BTS 2014-15… La Californie : entre rêve et réalité

_

Entraînement BTS
Thème 2014-2015 : 
Cette part de rêve que chacun porte en soi

La Californie :
Entre rêve et réalité…

« La Californie nous semble familière, comme un paradis des vacances qui défraie périodiquement la chronique : le soleil, Hollywood, le surf sur les plages, Los Angeles, les orangers, le gouverneur Arnold Schwarzenegger, Yosemite, le « Big One » qui devrait éclipser le tremblement de terre de 1906, la Silicon Valley, San Francisco et les mariages gays. De façon récurrente, les médias nous affirment que là est notre futur, et on pourrait croire que certains vont y chercher l’inspiration. Pourtant, à y regarder de plus près, on se fait beaucoup d’idées fausses sur la Californie. C’est une terre de contrastes et de contradictions, d’où la dualité devenue cliché entre rêve et cauchemar. »

Annick Foucrier, Antoine Coppolan, La Californie : périphérie ou laboratoire ?
Paris L’Harmattan, « Introduction », page 7

Ces propos d’Annick Foucrier et d’Antoine Coppolan nous amènent à la problématique développée dans ce corpus. État mythique de la Côte Ouest, la Californie est l’un des symboles du rêve américain : plus encore qu’une success story, elle accueille depuis toujours tous ceux qui ont rêvé de liberté et de richesse. Lieu éveilleur d’espérances, la Californie est aussi un territoire de migrations vers lequel affluent, parfois dramatiquement, tous les damnés de la terre.

Dans les années 1930, elle attire les paysans ruinés du Middle West… C’est cette histoire que raconte magnifiquement John Steinbeck dans Les Raisins de la colère. Mais cette ruée vers l’or se révélera illusoire : à leur arrivée, les familles ne trouveront que misère et dénuement. Plus prés de nous, l’immigration clandestine en provenance du Mexique a fait de la Californie le théâtre d’un rêve mais aussi de nombreuses désillusions. Tel est l’objet de ce corpus totalement inédit.

Bruno Rigolt, avril 2014

frise image_2

 

Corpus :

  • Document 1 : Julien Clerc, « La Californie » (paroles d’Étienne Roda Gil), 1969
  • Document 2 : Le Petit futé, Californie, « Country guide » 2014-2015
  • Document 3 : John Steinbeck, Les Raisins de la colère, (Grapes of Wrath), 1939
  • Document 4 : France Farago, Christine Lamotte, La Justice : Prépas scientifiques Programme 2011-2012, 2011
  • Document 5 : Geneviève Fabre, Parcours identitaires, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 1993

Activités d’écriture :

  1. Synthèse (40 points) : Vous réaliserez une synthèse concise, ordonnée et objective de ce corpus.
  2. Écriture personnelle (20 points) : Selon vous, le compromis est-il préférable au rêve ?

frise image_2

 

 

  • Document 1. Julien Clerc, « La Californie » (1969).
    paroles d’Étienne Roda Gil, musique de Julien Clerc

La Californie (chœurs, x4)

La Californie
Se dore près de la mer
Et ne connaît pas l’été de la mer.
La Californie
Est une frontière
Entre mer et terre,
Le désert et la vie.

La Californie (x2)
La Californie (chœurs, x2)

Les palétuviers dorment sous le vent,
La cannelle fauve embaume ton temps.
La Californie est une frontière
Entre mer et terre,
Le désert et la vie.

La Californie (x2)
La Californie (chœurs, x2)

Près des orangers
C’est là que t’attend,
Au fond de tes rêves
Ton prince charmant…

La Californie (x2)
La Californie (chœurs, x2)

Mais la Californie
Est si près d’ici,
Qu’en fermant les yeux
Tu pourrais la voir
Du fond de ton lit…

La Californie (x2)
La Californie (chœurs, x2)
La Californie (x2)
La Californie (chœurs, x4)

  • Document 2. Le Petit futé (Collectif), Californie, 2014

    Collectif (Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette…) 
    Le Petit futé, Californie, Arizona, Nevada, Utah 
    « Country guide » 2014-2015, page 9
le rêve californien_2014

Publiés en 1939, dix ans après la faillite de Wall Street qui marquera les débuts de la « grande dépression », et ne cessera plus de hanter la conscience collective américaine, les Raisins de la colère racontent l’épopée tragique d’une famille de métayers, les Joad, dépossédés de leur terre par la mécanisation de l’agriculture et l’inhumanité du grand capital face à la petite propriété.

Victimes de prospectus alléchants dont la propagande leur fait miroiter un salaire élevé en échange d’un travail dans les vergers de Californie, les Joad, comme des centaines de milliers d’autres « Okies » (les habitants pauvres de l’Oklahoma), se jettent sur la route 66 pour émigrer d’est en ouest vers la Californie, nouvelle « terre promise »… Mais cette ruée vers l’or se révélera illusoire : à leur arrivée, les familles ne trouveront que misère et dénuement. (B. R.). Pour une présentation plus exhaustive, cliquez ici.

_

_

  • Document 5 : Geneviève Fabre, Parcours identitaires, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 1993.
    Depuis la page page 25 (« Plaque tournante du Pacifique » troisième ligne, haut de page) jusqu’à la page 27 (« et non comme simple lieu de travail » haut de la page).

Publié par

brunorigolt

Bruno Rigolt Docteur ès Lettres et Sciences Humaines, Prix de Thèse de la Chancellerie des Universités de Paris. Diplômé d'Etudes approfondies en Littérature française et en Sociologie ; Maître de Sciences Politiques ; Professeur de Lettres Modernes et de Culture générale au Lycée en Forêt (Montargis, France).