La classe de Seconde 10 présente… Fin’Amor Expo! Aujourd’hui : Taly L.

Maquette graphique : photomontage d’après Le Roman de la rose.
(BNF, Manuscrits, français 1567, f. 10)

Les élèves de Seconde 10 du Lycée en Forêt sont fiers de vous présenter l’édition 2019-2020 de la « Fin’Amor Expo ». ,La thématique retenue est en effet la fin’amor, thème central du chant courtois, à l’origine de la poésie amoureuse européenne. Les jeunes gens se sont entraînés à rédiger des textes fortement inspirés de la poésie du Moyen Âge, dans lesquels la virtuosité verbale côtoie les accents les plus sincères… 

Chaque jour, découvrez un nouveau poème jusqu’en janvier 2020 !

Aujourd’hui… Taly L.

Mardi 31 décembre : Camille D.-W.

  

« Envoûté tel un marin… »

par Taly L.
Classe de Seconde 10

 

nvoûté tel un marin
par le chant de la sirène charmante
Emporté dans un tourbillon
D’émotions intenses
Ressenties en abondance
Ivre de ces sentiments
Au bord de la tentation
J’ai sombré en la douce prison
D’Amour dans cette illusion

Je suis comme le marin
Charmé par votre beauté
Et  je persiste en vain,
Malgré l’immensité de votre dédain
Ô ma Dame, à conquérir votre cœur !
Vous me remplissez d’un triste bonheur
Accompagné d’un doux parfum de liberté
Qui s’élève lors de la floraison
De ces délicieuses émotions.

Tombé sous votre charme
Je vous suis dévoué corps et âme
Éternellement, ô ma Dame !

« Emporté dans un tourbillon
D’émotions intenses…
»

Illustration : Codex Manesse, Zurich, 1340
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cpg848/0035

Lettrine originale inspirée du Codex Manesse : Bruno Rigolt

 

Frise d’après Codex Manesse, B. R., 2019

_

_

Exposition « Transmutations, les chemins de l’invisible »… Emma P.

La classe de Première 5 et la classe de Première STMG1 du Lycée en Forêt présentent…

Transmutations : les chemins de l’invisible
15 décembre 2019 – 20 janvier 2020

« Extraordinaires banalités »… Une simple chaise, des cailloux, une palissade, un banal réverbère, quelques gouttes d’eau laissées sur un pare-brise, un quai de gare vide ou une photo ratée… Tels ont été les matériaux banals auxquels se sont intéressés les élèves, qui ont rédigé leur texte et l’ont illustré personnellement.

En somme, écrire un poème, n’est-ce pas apprendre à « se faire voyant » tel que l’affirmait Rimbaud pour faire naître du banal l’apparition ? Ainsi, l’ordinaire ouvre non seulement à la quête métaphysique mais aussi à un chemin initiatique : celui d’une élévation intérieure, et d’une poétique de l’invisible…

Pour lire le texte de présentation dans son intégralité, cliquez ici.
Chaque semaine, plusieurs textes seront publiés dans cet Espace pédagogique et rassemblés ultérieurement dans un recueil présenté lors de la journée portes ouvertes du lycée. Ce recueil sera ensuite consultable au CDI du lycée.

Crédit iconographique (affiche de l’exposition) : © Bruno Rigolt, décembre 2019

 

« Une barre de danse… »

par Emma P.
Classe de Première 5

Une simple barre de bois, solide et droite
T’emmènera jusqu’au Lac des cygnes
Plus dure que l’endurance,
La lourdeur de ces êtres inconnus
Est la souffrance d’un passé lointain

Sous cette couleur jaunâtre et neutre
Se cache une histoire, une histoire d’or
Outil de travail plus qu’un emblème, un symbole !
Mes bras se referment comme le soir sur un pas de danse,
L’or restera de la boue aux yeux du soleil…

Ta branche de bois m’aide et me soutient
Améliore mon maintien : de pointes en demi-pointes
M’emmène à la cime de l’arbre
Qu’est la danse. Si noble et si souple,
Une simple barre de bois comme un paradis sans fin…

« Une simple barre de bois comme un paradis sans fin… »

Illustration : © Emma P., 2019