Entraînement BTS. Thème : le Détour. L’exploitation du détour par l’Art

bts2010b.1253099275.jpgEntraînement BTS

Le détour dans l’art

Cet entraînement est destiné prioritairement aux étudiants de BTS deuxième année. Il vise deux objectifs : d’abord enrichir la culture générale : de fait, c’est le point faible d’un trop grand nombre de candidats à l’examen, dont le travail n’obtient pas (à juste titre) la moyenne en raison d’une exploitation des connaissances jugée insuffisante. En outre, le corpus proposé vous amènera à réfléchir à une problématique qui a toute sa légitimité par rapport au thème du détour : il s’agit de la fonction transgressive de l’art et du détournement artistique. Comme le dit justement l’auteure du document 1 : « l’art n’est-il pas toujours le résultat d’un détour ? ». C’est cette phrase qui me paraît le mieux résumer la problématique du groupement.

Pré-requis…

Pour traiter efficacement la synthèse ainsi que le travail d’écriture, « rien ne sert de courir ; il faut partir à point » : de fait, cet entraînement est relativement difficile ; il vous faudra donc procéder par étapes. D’abord, je vous conseille de lire ou relire les supports de cours ou entraînements suivants :

NB : Ces supports de cours ou entraînements concernent certes le thème précédent (« Faire voir ») mais je vous en recommande fortement la lecture, dans la mesure où ils envisagent la fonction transgressive de l’art. N’oubliez pas non plus l’un des enseignements (et non le moindre) du détour : c’est en allant de biais qu’on atteint souvent plus rapidement un objectif. Plutôt que d’aller trop vite, il vaut mieux toujours privilégier la subtilité en abordant de biais un problème…

Enfin, lisez impérativement ce support de cours (particulièrement la conclusion) :

_____________

Corpus

Tous les documents sont accessibles via Google-livres : vous ne pouvez pas faire de copier-coller. Mais c’est un plus, car cela vous permettra de mieux synthétiser en ne retenant que l’essentiel.
  • Document n° 1 : Geneviève Jolly, Le réel à l’épreuve des arts : l’écran, la rue, la scène (Textes réunis par Geneviève Jolly), L’Harmattan, Paris 2008. Depuis « Pour lancer le débat » (page 08) jusqu’à « parce que « le détour est défigurant », et qu’il « déforme » ou« dénaturalise » le réel » (page 10). Pour accéder au document, cliquez ici.
  • Document n° 2 : Morgan Jouvenet, Rap, techno, électro… Le musicien entre travail artistique et critique sociale. Éd. de la Maison des sciences de l’homme, Paris 2006. Depuis « Se laisser « emporter » par la musique, se fondre dans le mix » (page 94) jusqu’à « … « avec les potentiomètres dans la zone de distorsion, travaillant délibérément dans le rouge.» Rose 1994 : 75 » (page 96). Pour accéder au document, cliquez ici.
  • Document n° 3 : Gil Joseph Wolman, Défense de mourir (textes parus entre 1950 et 1995), Éd. Établie Par Gérard Berréby, En Collab. Avec Danielle Orhan, éd. Allia, Paris 2001. Depuis « Pour finir, il nous faut citer brièvement » page 96 jusqu’à « telle ou telle condition déterminante » (page 97). Pour accéder au document, cliquez ici.
  • Document n° 4 : Marcel Duchamp, roue de bicyclette, 1951

roue-de-bicyclette.1256038835.jpgMarcel Duchamp a consacré la majeure partie de son activité artistique à la création de « ready made », objets manufacturés et produits généralement en grande série, qu’il détournait de leur fonction utilitaire première et décontextualisait à dessein (passage de l’espace domestique ou industriel vers des galeries d’exposition) : il y a donc bien là une fonction de désacralisation de l’œuvre d’art. Son fameux « urinoir » créé en 1917 a fait l’objet d’un véritable débat. Voyez en particulier les documents suivants :

Support de cours : Les métamorphoses de l’image : de Lascaux à Big Brother » ; entraînement BTS : « Esthétique de la laideur » ; entraînement BTS : « Le modernisme est-il l’ère du vide?« 

_________________

Écriture personnelle

Selon vous, la fonction de l’art est-elle de nous détourner du réel ? Vous répondrez à cette question de façon argumentée, en prenant appui sur le corpus de documents de la synthèse et sur le travail de l’année.

Je vous rappelle bien entendu que vous pouvez m’envoyer vos propositions par courriel. Les travaux seront pris en compte en tant que « note bonus » : en aucun cas, ils ne peuvent abaisser votre moyenne. Bien au contraire ils la valoriseront.

Publié par

brunorigolt

Bruno Rigolt Docteur es Lettres et Sciences Humaines Prix de Thèse de la Chancellerie des Universités de Paris Professeur de Lettres Modernes et de Culture générale au Lycée en Forêt (Montargis, France).