"75 minutes BTS" Thème : "Paroles, échanges, conversations et révolution numérique" Internet : une chance ou une menace pour la démocratie ?

75_minutes_gabarit_2014
Le « 75 minutes », c’est quoi ?

Pour vous aider dans vos révisions, je vous propose 1 à 2 fois par semaine jusqu’à l’épreuve, un « 75 minutes » sur l’un des deux thèmes proposés à l’examen. Obligez-vous à respecter le timing : 1h15 pas plus, pour confronter trois documents, faire une fiche de synthèse à partir de la problématique abordée, et vous entraîner en temps limité sur quelques sujets-type. Bien entendu, rien ne vous empêche ensuite d’approfondir un ou plusieurs aspects, mais obligez-vous la première fois à travailler dans le temps imparti : 75 minutes ! Chronométrez-vous en n’oubliant pas qu’un temps limité est toujours mieux utilisé !

Révisions Thème 1 
Paroles, échanges, conversations et révolution numérique

Voir aussi : « Échanges, paroles et démocratie en ligne : Les nouvelles formes de la citoyenneté sur Internet »
→ Support de cours et entraînement. Pour accéder au document, cliquez ici.

Problématique de ce « 75 Minutes » : dans quelle mesure les nouveaux médias et particulièrement Internet ont-ils changé les interactions sociales ?

De même que la presse écrite, la radio ou la télévision avaient modifié en leur temps les règles du débat public, ces médias traditionnels souffrent aujourd’hui d’un modèle de communication (« un vers plusieurs ») ne permettant guère le partage de contenu. Pire, on leur reproche souvent d’avoir réduit le débat public « aux dimensions du clip politique » selon une expression du journaliste Albert du Roy qui s’en prend à la décrédibilisation des personnels journalistiques auprès des opinions.

En contrepoint, à l’heure du tout virtuel, Internet a profondément modifié la parole structurant l’espace public, notamment pour ce qui touche aux processus d’interaction sociale (« peer to peer »), de délibération et de décision. C’est ainsi qu’il a permis à des formes de parole parfois très hétérodoxes, de se développer et de transmettre des contenus de toute sorte. Internet induit également de nouveaux types de relations interpersonnelles profondément originales.

Mais une telle prolifération de la parole comporte aussi des dérives : ne risque-t-elle pas de détruire, sous l’effet de sa propre inflation, la liberté de parole elle-même ? C’est ainsi que Patrice Flichy, professeur de Sociologie à l’Université Paris-Est, se demande si ce nouvel univers médiatique qu’est Internet favorise la délibération démocratique et s’il est légitime de redouter comme certains, une balkanisation des enjeux politiques autant qu’une fragmentation des opinions publiques ?

 Étape 1 : la prise de notes (45 minutes) : textes 1 et 2 : 15 minutes ; texte 3 : 30 minutes. Lisez les textes en relevant les informations vous paraissant les plus utiles au traitement de la problématique : relevez synthétiquement le thème précis, la thèse de l’auteur ou l’enjeu posé, ainsi que quelques arguments ou exemples représentatifs. Ne rentrez pas dans les détails : allez toujours vers l’interprétation textuelle GLOBALE.

1. Patrick Amey, La Parole à la télévision : Les dispositifs des talk-shows, Paris L’Harmattan 2009page 13 (Depuis : « Ainsi donc, on postule… » jusqu’au bas de la page : « assigne des postures actorielles aux protagonistes de la scène de parole »). Le passage que j’ai sélectionné est très court. Obligez-vous à le synthétiser. Posez-vous quelques questions évidentes, mais pourtant essentielles : de quoi est-il question dans ce passage ? Quels est l’axe directeur ?

2. Le deuxième texte sur lequel je vous invite à réfléchir est tiré de l’essai du journaliste Albert du Roy, La Mort de l’information (Paris Stock 2007). Lisez en particulier ce passage dans lequel l’auteur déplore la décrédibilisation des systèmes d’information traditionnels. Passage à lire : depuis le haut de la page, jusqu’au milieu de la page suivante : « Toujours l’obsession de se montrer pour exister ».)

3. Enfin, lisez cet article de Patrice Flichy, « Internet, un outil de la démocratie ? » (laviedesidees.fr, 14 janvier 2008) en vous attachant plus particulièrement aux passages suivants : 

  • Introduction ; 
  • Agora électronique ou confusion ; 
  • Des communautés d’intérêt moins homogènes qu’on ne le croit ; 
  • Le consommateur et le citoyen ; 
  • Moyen de communication et démocratie ; 
  • Conclusion.

Pour télécharger l’intégralité du document  (PDF – 188 ko) : Internet, un outil de la démocratie ? par Patrice Flichy

→ Étape 2 : le réinvestissement des notes (30 minutes)

  • Essayez d’abord de répondre très brièvement aux questions suivantes en vous obligeant à réinvestir vos notes pour chacune de vos réponses, qui seront structurées autour d’un argument, illustré par un exemple précis.

– Dans quelle mesure les nouveaux médias défient-ils les médias d’actualité traditionnels ?
– Les médias électroniques ou numériques sont-ils si différents des médias traditionnels ?
– Est-ce que les nouvelles technologies ont changé la nature de l’information ?
– Quelles inquiétudes peuvent faire surgir les nouvelles technologies d’information et de communication ?
– L’affaiblissement des médias traditionnels censés représenter l’intérêt général, annonce-t-il la prolifération des communautarismes ?
– Dans quelle mesure l’apparition de nouveaux supports d’expression grâce à Internet peut-elle contribuer à la création d’un espace démocratique ?

  • Enfin, choisissez l’un de ces questionnements et essayez de construire un plan d’écriture personnelle en moins de 10 minutes.

Bon courage à toutes et à tous pour l’examen ! Prochains rendez-vous « 75 minutes » : dimanche 20 avril (thème : « Cette part de rêve… ») ; mardi 22 avril (thème : Paroles… »).

Publié par

brunorigolt

Bruno Rigolt Docteur ès Lettres et Sciences Humaines, Prix de Thèse de la Chancellerie des Universités de Paris. Diplômé d'Etudes approfondies en Littérature française et en Sociologie ; Maître de Sciences Politiques ; Professeur de Lettres Modernes et de Culture générale au Lycée en Forêt (Montargis, France).