Pour retourner au test, cliquez ici.
Pour retourner à l’accueil, cliquez ici.

Tu as une majorité de A…

Ton profil : « Absolu » !

par Camille, Gaëtan, Alexandra et Marie

friedrich4.1244031330.jpg

Caspar David Friedrich Le Voyageur au-dessus d’une mer de nuages (1818) Kunsthalle de Hambourg

« A comme Absolu » ! Avoue-le : tu aimes te sentir différent(e) des autres ! En fait, ce qui te fascine dans le monde qui t’entoure, c’est précisément le Grandiose ou le Sublime : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Bref, tu cherches à voir ce que les autres ne font qu’entrevoir, englués qu’ils sont dans le matériel, l’ordinaire et le commun. Bien entendu, ton imagination, ta sensibilité l’emportent bien souvent (trop souvent ?) sur la raison. Tu considères en effet que seule l’exaltation de la passion te permet d’accéder à l’essentiel. Quand tu regardes un paysage, ce n’est pas la réalité qui t’intéresse mais plutôt l’allégorie, le symbole, et pourquoi pas son aspect mystique et métaphysique (l’au-delà). Les peintures de Caspar David Friedrich ou des artistes symbolistes seraient sans doute une source inépuisable d’inspiration pour toi : car tu aimes par dessus tout la nature majestueuse, les paysages tourmentés, évoquant un monde mystérieux, inaccessible à l’homme.

seon.1244043049.jpg

Alexandre Séon (1855-1917), La Lyre d’Orphée (1898) Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne

Ta sensibilité te pousse parfois au spectaculaire, ou t’amène à cultiver par provocation (ou par jeu) ta différence. Mais ce « culte du moi » te conduit souvent à privilégier tes états d’âme ; d’où un certain égocentrisme qui pourrait être également le signe d’une difficulté que tu éprouves quelquefois à suivre la « loi du monde », et à t’adapter au système. Comme certains Romantiques (Musset par exemple), tu pourrais éprouver ce qu’on a appelé le « mal du siècle », ce sentiment de malaise, d’insatisfaction, voire d’inadaptation sociale. Ta fascination pour les sites sauvages, les endroits tourmentés, te font préférer les « non-lieux » aux lieux, d’où une certaine solitude, une détresse ou un sentiment de mélancolie qui t’envahissent parfois sans que tu saches bien pourquoi. Attention donc sur ce point : même un grand Romantique comme toi à la recherche du rêve et de l’Absolu ne doit pas négliger pour autant les petites choses de la vie, au risque de sombrer sinon dans « l’hermétisme ». Mais c’est peut-être ce qui fait ton charme ! Car ce qu’on admire en toi (et tu ne le sais que trop !) c’est ta différence et ton mystère…

Pour retourner au test, cliquez ici.
Pour retourner à l’accueil, cliquez ici.