In memoriam…

In Memoriam

esquisse_HergéIllustration : estampe d’Hergé
in : Numa Sadoul, Tintin et moi : entretiens avec Hergé, Paris, « Champs » Flammarion 2003

In memoriam… 

C’est une locution latine couramment utilisée en mémoire de ceux qui se reposent dans un pays lointain.

En revoyant ce dessin d’Hergé, je repense au grand hall des départs de l’aéroport de Zaventem : huit heures. Je me souviens aussi de la Station Maelbeek, près du Parlement européen : neuf heures onze. Ceux qui étaient encore vivants se prenaient les mains, ils s’embrassèrent dans les décors du silence, dans le tissu urbain.

Le bilan provisoire est d’au moins trente morts et plus de deux cents blessés. Bruxelles n’a ni fleuve ni rivière visible. Que l’eau glacée des tombes creusant les sillons d’autres tombes sur l’âge mûr des souvenirs. Mardi 22 mars : le jour est pâle ainsi qu’un matin. C’est le début du printemps.

Et Tintin en larmes tente de trouver une solution au problème : comment rendre la vie à ceux qui l’ont perdue ? B. R.

drapeau_belgique_mini_coeur

Publié par

brunorigolt

Bruno Rigolt Docteur ès Lettres et Sciences Humaines, Prix de Thèse de la Chancellerie des Universités de Paris. Diplômé d'Etudes approfondies en Littérature française et en Sociologie ; Maître de Sciences Politiques ; Professeur de Lettres Modernes et de Culture générale au Lycée en Forêt (Montargis, France).