La poésie
Un mouvement littéraire et culturel
L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer
Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde
Le théâtre : texte et représentation

Séquence 1 Objet d’étude : la poésie

Déchirement et Révélation dans la poésie symboliste

Problématique : l’inspiration poétique entre désillusion et tâche spirituelle
Perspectives d’étude : connaissance des genres et des registres ; approche de l’histoire littéraire et culturelle ; réflexion sur l’intertextualité et la singularité des textes

Groupement de textes (pour accéder au groupement, cliquez ici) :

  1. Charles Baudelaire “L’Albatros” : l’albatros comme allégorie du poète maudit
  2. Arthur Rimbaud “Le bateau ivre” : le rejet de la civilisation et l’exaltation de la nature sauvage
  3. Stéphane Mallarmé “Brise marine” : le conflit entre la vie et l’art
  4. Paul Claudel “L’esprit et l’eau” (Deuxième ode, début) : mystique et connaissance
  5. Paul Valéry “Le cimetière marin” : une réflexion métaphysique sur le temps

Travail à préparer pour le lundi 7 septembre : vous chercherez à formuler des hypothèses de lecture à partir des textes du groupement.

  • Lundi 7 septembre.
    • Lecture cursive du groupement.romantisme
    • Formulation d’hypothèses de lecture.
  • Vendredi 11 septembre.
    • Romantisme et Symbolisme
    • Lecture de l’image : Friedrich, « Le Voyageur au-dessus d’une mer de nuages ». Voir également ce paragraphe consacré à l’analyse du tableau
    • Lecture analytique du poème de Baudelaire « L’Albatros ». Les étudiants se réfèreront utilement à cette autre lecture analytique du poème.

info.1244395034.jpg Oral du Bac… Questions possibles pour l’oral de l’EAF :

  • Comment comprenez-vous l’expression de “poète maudit” appliquée à Baudelaire ?
  • En quoi ce texte constitue-t-il un apologue ?
  • Montrez que les périphrases qui désignent l’oiseau dans ce texte sont à mettre en relation avec le thème de l’ailleurs cher à Baudelaire.
  • Lundi 14 septembre.
    • Travail sur les associations imaginaires (connotations) à partir de la troisième strophe du poème de Baudelaire « Au lecteur » :
« Sur l’oreiller du mal c’est Satan Trismégiste
Qui berce longuement notre esprit enchanté,
Et le riche métal de notre volonté
Est tout vaporisé par ce savant chimiste. »

Pour lire l’intégralité du texte, cliquez ici

Sur les rapports complexes entre Baudelaire et le mal, je vous conseille de lire ce passage du livre d’Antoine Compagnon, Baudelaire devant l’innombrable (Presses Universitaires de la Sorbonne, Paris 2003), page 13 depuis « Baudelaire met toujours un M majuscule au mal » jusqu’à « qui colla aux Fleurs du mal jusqu’à la fin du XIXe siècle. » Bien entendu, vous pouvez lire utilement d’autres passages!

Travaux à faire

  1. Pour le vendredi 2 novembre, rédiger la présentation de la troisième strophe du poème de Baudelaire « Au lecteur ». Votre présentation devra mettre en valeur les grands thèmes qui structurent l’œuvre de Baudelaire.
  2. Pour la rentrée de Novembre (après les vacances de la Toussaint) : avoir lu Thérèse Desqueyroux de François Mauriac (éd. du livre de Poche de préférence). Les étudiants auront une fiche de lecture à réaliser sur le livre (à rendre le vendredi 20 novembre). Attention : vous devez impérativement suivre la méthode rappelée ici.
  3. Préparer pour le vendredi 23 octobre une anthologie de poésies (15 à 20 textes représentatifs d’un thème, d’un mouvement culturel, d’un pays, d’un continent, etc.). Par ailleurs, vous rédigerez obligatoirement la préface (3 à 6 pages environ) qui l’accompagne. Clliquez ici pour voir le barème d’évaluation.
  • Vendredi 18 septembre.
    • Préparation de la lecture analytique du poème de Mallarmé : « Brise marine »
    • Première étape :
      • Recherches lexicales
      • Contextualisation et problématisation
      • Analyse de l’organisation du texte
      • Repérage de la situation d’énonciation
    • Deuxième étape :
      • Etude de la versification
      • Etude de la langue et des sonorités
      • Etude des réseaux lexicaux et des connotations

info.1244395034.jpg Oral du Bac : écoutez cette très belle lecture de “Brise marine” par le comédien Paul-Emile Deiber :

[kml_flashembed movie= »http://www.youtube.com/v/Mv4jaVJhwn8″ width= »425″ height= »350″ wmode= »transparent » /]

  • Lundi 21 septembre.

    • Rappels de méthode pour l’anthologie de poésies (commentaire du barème)

    • Préparation du commentaire de « Brise marine » : élaboration des axes, structuration du plan.

Travail à faire : le commentaire du poème « Brise marine » sera à rendre le lundi 5 octobre. Les élèves qui le souhaitent peuvent me montrer leur brouillon ou m’envoyer un mail pour avis AVANT le samedi 3 octobre. Le commentaire sera d’une longueur de 4 pages minimum.

Pour la méthodologie du commentaire organisé, voyez mon support de cours en cliquant ici.

info.1244395034.jpg Pour aller plus loin…

  • Les élèves les plus curieux pourront consulter avec profit cette autre lecture analytique  du poème “Brise marine”.
  • Questions possibles pour l’oral de l’EAF :
    • Rapprochez “Brise marine” de “l’Albatros” (pensez aussi à lire “l’Étranger”).
    • Que symbolisent précisément la mer et le ciel dans ce poème ?
    • Repérez et commentez les expressions qui expriment le refus du social dans le texte.
  • Travail facultatif (note bonus pour la moyenne trimestrielle) à rendre avant les vacances de Toussaint : en comparant les différentes versions de « Brise marine », montrez que les révisions successives du manuscrit sont une bonne illustration de la définition que Mallarmé a donnée de la poésie : « La Poésie est l’expression, par le langage humain ramené à son rythme essentiel, du sens mystérieux des aspects de l’existence ».
  • Vendredi 25 septembre.

    • Préparation de la lecture analytique du poème de Rimbaud “Le Bateau ivre” (voyez également cette autre lecture, richement expliquée, en cliquant ci-contre).

      • Étude du lexique ;
      • Énonciation
      • Composition et mouvement
      • Registres
      • Thèmes

info.1244395034.jpg Pour aller plus loin…

  • La lecture du “Bateau ivre” est difficile (attention pour l’oral !). Je vous recommande d’écouter très attentivement la lecture magistrale qu’a effectuée Gérard Philippe de ce poème :

[kml_flashembed movie= »http://www.youtube.com/v/mPwUUy6pfh4″ width= »425″ height= »350″ wmode= »transparent » /]

  • Questions possibles pour l’oral de l’EAF :
    • En quoi “le Bateau ivre” vous paraît-il illustrer cette affirmation de Rimbaud dans la “Lettre du Voyant” : “Je est un autre” ?
    • Quelle mission Rimbaud assigne-t-il à la poésie dans ce poème ?
    • Dans quelle mesure peut-on dire que “le Bateau ivre” est une allégorie de la révolte adolescente ?
  • Intertextualité : “Lettre du Voyant” (à Paul Demeny, 15 mai 1871) :
« Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant.
Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences.
Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, – et le suprême Savant ! – Car il arrive à l’inconnu ! »

alexandre-seon-le-recit.1253822429.jpg

  • Lundi 28 septembre 2009.
    • Lecture analytique du « Bateau ivre » de Rimbaud (début).

Évaluation le vendredi 16 octobre sur le Symbolisme. Les étudiants liront impérativement le support de cours intitulé : « Esprit nouveau et Symbolisme« .

          

Cliquez ici pour accéder au mois d’Octobre.