• Lundi 5 octobre.
    • Fin de la lecture analytique du « Bateau ivre ».
    • Intertextualité : Blade Runner« Le bateau ivre » de Rimbaud a inspiré des générations d’écrivains et d’artistes. On peut voir une allusion très nette à ce poème dans la scène finale du film culte de Ridley Scott, Blade Runner (1983) : un « réplicant » (humanoïde) tient à sa merci un « Blade runner » (agent chargé de l’anéantir). Au lieu de le tuer, il lui laisse ce message qui ne peut que faire songer au poème de Rimbaud :

      Le Bateau ivre

      Blade Runner

      […] j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir !… J’ai vu le soleil bas, taché d’horreurs mystiques… J’ai vu des archipels sidéraux !…Mais, vrai, j’ai trop pleuré !… Ô que ma quille éclate ! Ô que j’aille à la mer !
      « J’ai vu tant de choses, que vous, humains, ne pourriez pas croire… De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’Orion, j’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l’ombre de la Porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir. »

[kml_flashembed movie= »http://www.youtube.com/v/ZSwGCj9xqFo » width= »425″ height= »350″ wmode= »transparent » /]

  • Présentation de « l’Esprit et l’Eau » de Paul Claudel.
  • Entraînement à la prise de notes : écoute d’une conférence de M. Mesnard (Faculté des Lettres de Bordeaux) : Claudel et Valéry.

RAPPEL : Évaluation le vendredi 16 octobre sur le Symbolisme. Les étudiants liront impérativement le support de cours intitulé : « Esprit nouveau et Symbolisme« .

  • Vendredi 9 octobre.
    • Lecture analytique de « L’Esprit et l’Eau » de Claudel (Cette analyse est disponible sur ce cahier de texte : cliquez ici pour y accéder).

info.1244395034.jpg Pour aller plus loin…

  • Les élèves les plus curieux pourront lire avec profit ce passage de l’ouvrage de Nina Hellerstein, Mythe et structure dans les « Cinq Grandes Odes » de Paul Claudel, 1990, Éditions des Annales Littéraires de l’Université de Franche-Comté, n°414. Lisez uniquement le passage consacré à votre extrait : depuis « Ce qui saute aux yeux (page 30) jusqu’à la fin de la page 32.